Des nouvelles de Samuel Rouyer.

Publié le par Webmaster UV Aube

Samuel Rouyer saura fin mars s’il peut poursuivre ou non sa carrière. Le coureur souffre en effet de troubles cardiaques. "Depuis mes premiers tests à l’effort en 1996, on observait des extrasystoles -trouble du rythme du cœur, du à une contraction prématurée- lorsque j’arrivais à haute fréquence cardiaque, ce qui est très courant chez les sportifs de haut niveau. Cependant, lors d’un test en 2005, date depuis laquelle d'aileurs je n’ai plus de résultat significatif au niveau élite, ces extrasystoles se sont « transformées » en salve, ce qui correspond à une légère tachycardie cardiaque, mais ces salves étaient rares, et ne se manifestaient que lorsque je dépassais le seuil anaérobie, environ 175 pulsations pour moi" .

Néanmoins, depuis le stage de début de saison, le sociétaire de l’UV Aube ressent plus fréquemment ces palpitations cardiaques. Il est donc allé voir un cardiologue. Ayant eu une gastro-entérite, ils avaient fait le rapprochement avec une hypokaliémie (carence en potassium), mais cette piste a été écartée. L’ancien coureur du CC Etupes a effectué un test VO2 en cardiologie qui a confirmé ces tachycardies dès les fréquences cardiaques basses. Il a enchaîné avec une IRM cardiaque qui s’est avérée plus où moins « normale ».

Dans un premier temps, les cardiologues lui ont conseillé de rester tranquille, et d’arrêter aussitôt l’entrainement si il venait à ressentir une tachycardie anormalement longue. Cependant, depuis le début de semaine dernière, alors qu'il s’est « testé » plusieurs fois à l’entrainement, il n’a rien ressenti. "Je n’exclue pas ce dimanche une participation à Troyes-Dijon" glisse le coureur. Avant de conclure : "Je me fais hospitaliser 3 jours fin mars, et ces 3 jours seront déterminants pour la suite de ma carrière."


Bon rétablissement a toi !