Benjamin Cantournet Le plus costaud à Saint Parres Aux Tertres

Publié le par Webmaster UV Aube

 
PRIX DE ST PARRES AUX TERTRES / Épaulé par de solides coéquipiers, le protégé de Michel Huet a pallié l'absence de son leader Mathieu Simon en s'imposant en solitaire à Saint-Parres...

 

 






Benjamin Cantournet a été de tous les bons coups hier à Saint-Parres-aux-Tertres. Il n'a pas attendu le sprint final pour offrir à l'UV Aube son deuxième succès de la saison



L'épreuve étant ouverte aux 1re, 2e et 3e catégories, mais aussi aux juniors, c'est un peloton extrêmement hétérogène qui a pris hier le départ du prix de Saint-Parres-aux-Tertres. Évidemment, l'ambition des juniors qui, pour certains, étaient encore cadets l'an dernier, est forcément sans commune mesure avec celle d'un Mathieu Simon, un des meilleurs Élites de l'Hexagone, vainqueur ce dimanche de la 4e étape d'un Circuit des Ardennes relevé par la présence de nombreux professionnels.
Et il était prévisible que le peloton n'allait pas tarder à exploser sur ce parcours où on n'a pas l'habitude de musarder et où la côte de Villechétif, usante à la longue, fait office de juge de paix. C'est bien simple, dans les derniers tours, il y avait des coureurs sur tout le circuit, certains ayant même concédé un tour à la tête de course.


Simon avec l'équipe de France


Parmi les grands absents au départ, Samuel Rouyer, qui attend toujours l'autorisation des médecins pour reprendre la compétition et Mathieu Simon. Michel Huet nous apprenait peu avant le départ l'absence de son protégé, retenu par Bernard Bourreau pour disputer demain, avec l'équipe de France Espoirs, la Côte picarde, une manche de Coupe du monde.
Que le grand Mathieu se rassure : il a trouvé en la personne de Benjamin Cantournet un coéquipier capable de prendre l'équipe en main et de la mener à la victoire. Mais, si l'histoire retiendra dans les annales le nom du vainqueur, force est de reconnaître que nous avons assisté à la victoire d'une équipe, l'UV Aube.
Loin de nous l'idée de minimiser la performance de Benjamin. Surtout que nous avons rarement vu un coureur avoir la mainmise sur la course de façon aussi magistrale. Et, ce dimanche, un seul coureur méritait la gagne : Benjamin Cantournet.


Cantournet omniprésent


Le coureur longiligne de l'UVAube a été de tous les bons coups. Il figurait déjà dans la première échappée déclenchée dès le deuxième tour, une échappée de quatre hommes où l'on retrouvait Jérôme Grevin (UVCA Troyes), l'ancien champion de France amateur Romain Mary (SCO Dijon) et l'Aubois Benoît Drujon (Auber 93), vainqueur la veille de Dijon-Auxonne-Dijon. Quatre sacrés clients qui, en un tour, prenaient une minute au peloton !
Parce que le CC Villeneuve n'était pas représenté à l'avant et qu'il a pris le plus souvent la responsabilité de la poursuite, les choses ne pouvaient pas rester en l'état très longtemps.
Il fallait pourtant attendre le 20e tour pour assister à un regroupement qui portait en tête quinze hommes aux avant-postes. Avec six coureurs (Cantournet, Clère, Corniau, Gratiot, Leroy et Vaubourg), l'UV Aube était le club le mieux représenté, accompagné par trois Auber 93, deux UVCAT (Grevin et Verdenal), deux Dijonnais et deux CC Villeneuve.


Attaque éclair à trois tours de l'arrivée


Deux tours plus loin, une nouvelle échappée se dessinait où l'on retrouvait Cantournet, Drujon et Mary, trois des quatre fugitifs de la première heure. L'échappée résistait cinq tours durant, et c'est un groupe de 19 qui bouclait le 28e des 36 tours du programme.
Cinq hommes parvenaient à s'en extraire : le Banlieusard Gorrichon, Rochette du CC Villeneuve, le Dijonnais Coulon et deux représentants de l'UV Aube, Gratiot et l'incontournable Cantournet.
Parce qu'il voulait éviter une arrivée au sprint, ce dernier portait, à trois tours de l'arrivée, une violente attaque que son coéquipier Gratiot allait se faire un devoir de protéger. Nanti d'une avance de 37'secondes à la cloche, c'était course gagnée pour Benjamin. L'UV Aube n'était pas loin de réaliser le doublé puisque Gratiot était battu de peu pour la deuxième place.

img transparenteSource l'Est Eclair

Auteur : CHARLIE