CYCLO CROSS / Les sous-bois, la passion des Villa

Publié le par UV Aube

 

Thibaut-Villa.jpgCHAMPIONNATS de FRANCE / S'ils n'ont pas les mêmes objectifs, les frères Villa, Romain et Thibaut, chercheront à briller ce week-end à Lanarvily (Source L'Est-Eclair)

 

Ce sont deux garçons attachants, bourrés de talent, qui porteront, haut on l'espère, les couleurs de l'UV Aube ce week-end, dans le Finistère. Les Ardennais, avant ce rendez-vous très important, ont pris le temps de répondre à nos questions. Pour notre plus grand plaisir.


Vous voici à deux jours de l'objectif de la saison hivernale, les Championnats de France de cyclo-cross, quel bilan tirez-vous de votre saison ?
Romain Villa : « Un bilan plutôt mitigé. En début de saison, j'ai été un peu trop ambitieux en mettant la barre un peu trop haut. J'ai pris beaucoup de plaisir à reprendre mes marques mais, voulant aller trop vite, les objectifs que je m'étais fixés ne sont pas arrivés, notamment au niveau national. J'ai en revanche fait de bons résultats au niveau régional. »


Thibaut Villa : « Très bonne saison, je ne m'attendais pas à être régulier à ce niveau-là. Tous mes objectifs sont atteints, j'ai fini dans les 30 sur toutes les manches du Challenge national, 26e au général, ce qui me qualifie pour les « France ». Je suis monté sur le podium des championnats de Champagne. Et pour couronner le tout, j'ai décroché ma première victoire à Neuilly-l'Evêque la semaine dernière. »
 

Vous avez mené votre saison à deux échelons différents, Romain en international et Thibaut en régional. Regrettez-vous ce choix ?
R.V. : « Je me suis fixé un programme chargé pour la saison qui, certes, était un peu au-dessus de mes moyens mais j'étais motivé. Il fallait que je passe par la case internationale pour accélérer mon retour au premier plan. Je savais que j'y allais pour faire entre 25 et 35e. Si j'avais su, j'aurais fait moins de courses internationales pour mieux cibler les échéances nationales où je suis passé au travers. J'ai fait toutes les coupes du monde en espérant en récolter les fruits. »

 

T.V. : « Je n'ai aucun regret, j'ai progressé sur les épreuves de Champagne qui sont d'un bon niveau. J'ai volontairement refusé de participer aux épreuves de très haut niveau car je suis conscient que la marche est très haute. Courir avec les grosses « cylindrées » me permettrait sans doute de progresser, mais je ne me sentais pas assez fort pour ne pas me prendre un tour. C'est difficile mentalement d'accepter de perdre. »


Place maintenant aux Championnats de France. Quelles sont vos ambitions ? Un top 5 pour Romain et un top 20 pour Thibaut ?
R.V : « J'ambitionnais un top 5. Mais vu que j'ai encore beaucoup de travail à effectuer pour revenir au premier plan, j'ai relâché la pression mi-décembre après avoir pris deux bonnes claques. Je vais donc à Lanarvily avec la volonté de prendre du plaisir. L'essentiel est d'achever correctement ma saison de cyclo-cross, la première depuis trois ans. »


T.V. : « Mon objectif est d'intégrer le top 20. Je suis prêt physiquement et mentalement, il faudra faire une course impeccable et avoir de la chance. Dans ce cas, le top 15 est jouable mais, dans tous les cas, ce ne sera que du bonus ! »


Romain aimerait courir les Mondiaux


Quelle sera la suite de votre programme hivernal ?
R.V. : « J'aimerais faire les Championnats du monde. Derrière les pros Mourey, Gadret, Chainel et Bazin, on est plusieurs au même niveau et il reste deux places. Je vais faire acte de candidature pour les deux dernières coupes du monde pour tenter de décrocher un billet pour Saint-Wendel. Si je ne suis pas sélectionné, ma saison sera terminée. »

 

T.V. : « Ma saison hivernale s'achève dimanche soir. Je serai en vacances ! »
 

Vous aurez porté le même maillot cet hiver. Avez-vous pris plaisir à courir ensemble ?
R.V. : « Pour le moment, il y a peu de changement, on a l'habitude de se déplacer ensemble. Le changement se ressentira sur le route. Sinon, petite anecdote, Thibaut s'est déplacé une fois en Belgique où il a oublié son casque. Donc obligé d'aller en acheter un dans une grande surface pour pouvoir courir. Comme quoi, si on n'est pas ensemble, ça va moins bien ! »

 

T.V. : « Bien sûr que j ai aimé courir avec Romain... Il y a toujours eu une rivalité « frangine ». J'essaie à chaque course de finir devant lui pour pouvoir le taquiner. Jusque-là, je n'y suis jamais parvenu. Mais je l'aurai un jour ! »
 

Comment se déroulera la transition avec la saison routière ?
R.V. : « Je vais faire une brève coupure pour reprendre la route assez vite avec de grosses sorties d'entraînement. Mon premier objectif sera la coupe de France DN2... J'ai donc encore le temps d'y penser. »


 

T.V. : « Je reprendrai fin janvier puis ce sera le stage en février pour accumuler les kilomètres. Je viserai les CLM avec l'objectif de faire les Championnats de France Pro. Je coche également des courses comme le circuit des Ardennes, une course pour les Ardennais ! »