Florian Morizot à l'UV Aube mais... sans son vélo

Publié le par UV Aube


Florian Morizot a décidé de raccrocher et de débuter une nouvelle carrière de directeur sportif... à l'UV Aube

Encore professionnel jusqu'au 31 décembre, Florian Morizot prendra la direction de l'UVAube pour 2011, non pas en tant que coureur mais en directeur sportif (Source L'Est-Eclair)

 

Romain Villa avait donné les prémices d'un possible retour lors de notre récent entretien, Florian Morizot nous l'a officialisé.
Ce dernier fera bien partie de la structure de l'UV Aube en 2011. Alors que chacun pourrait penser qu'il fait un nouveau come back pour relancer sa carrière, Florian a pris tout le monde à revers.
« Ce choix n'a pas été évident à prendre car on n'arrête pas comme ça une carrière à l'âge de 25 ans, témoigne-t-il. J'ai réfléchi à mon avenir et je ne le voyais pas dans l'équipe Bigmat-Auber 93, qui est en principe une équipe pour se lancer et non pour faire carrière. Ça peut paraître un peu prétentieux mais c'est la politique de Stéphane Javalet de lancer des jeunes vers les équipes ProTour. L'UV Aube recherchait un directeur sportif diplômé du Brevet d'État alors j'ai accepté. »


Un virage à 180 degrés


Après cinq années passées chez les professionnels dans les équipes Auber 93, Besson-Chaussures et Bigmat, et quelques victoires à la clé dont le CLM du Tour de Poitou-Charentes, la carrière de Florian Morizot prend une autre voie.
« Je n'ai pas de regret par rapport à mon parcours, note-t-il. Je suis passé pro après avoir obtenu le titre de champion de France de CLM espoirs devant un certain Dimitri Champion. Ensuite, j'ai eu du mal à

faire ma place mais j'y suis resté tout de même cinq saisons. Je n'étais peut-être pas fait pour faire carrière. L'avenir me le dira (!). Quand Javalet nous a dit que l'équipe ne monterait pas d'un niveau en 2011, j'ai pris un coup derrière la tête et je ne voulais pas tomber dans le train-train classique. Voilà pourquoi (!) ». L'explication est claire pour Florian qui va trouver en l'UV Aube, une structure à faire évoluer avec de belles ambitions.


Professionnaliser le club


L'arrivée au sein de la formation troyenne est presque évidente, lui qui y a fait ses armes avant de passer pro.
« Je me suis attaché à ce club tout comme Romain Villa qui revient, poursuit Florian Morizot, originaire de Dijon. Je suis très motivé pour le rendre plus professionnel et le faire grimper le plus haut possible. C'est un travail de longue haleine donc je ne suis pas là pour un an (!). »
« Nous sommes en pleine période de recrutement et il faut viser juste pour avoir une équipe la plus complète possible et la plus forte pour les manches de Coupe de France. Il faudra ensuite que la mayonnaise prenne au sein du groupe pour qu'on atteigne les objectifs » lance un Morizot ambitieux.
Une fois la période des mutations passée (du 1er au 31 octobre), il sera temps de rassembler les coureurs pour préparer au mieux l'année 2011 car il faudra être performant très vite pour pouvoir se faire

remarquer.