Geoffrey Corniau a rivalisé avec les meilleurs...

Publié le par Club Champagne Charlott'

DSC03578

 

(Article L'Est-Eclair)

Il est le seul amateur à pouvoir se targuer d'avoir mis derrière lui un professionnel (Renaud Dion) lors de ce cyclo-cross de Toucy, dimanche. Beaucoup auraient été tout heureux de cette performance, mais Geoffrey Corniau, lui, était déçu : « J'ai pris un mauvais départ et j'ai déraillé lorsque Casar m'a doublé. Je ne dis pas que j'aurais gagné, mais j'avais les jambes pour être avec les trois meilleurs. Les années précédentes, j'avais fini devant au moins un coureur de la FDJ. » Renaud Dion, avec qui il s'est ''tiré la bourre'' pendant près d'une heure de course, le félicitera quand même.
Les jambes, le coureur du CC Charlott' les a depuis un gros mois. Vainqueur du cyclo-cross de Sens il y a dix jours, Corniau a également fini 14e de la dernière manche de la Coupe de France DN2, qui s'est déroulée fin septembre.

 

Un stage à la montagne très bénéfique

314378_10150290957768773_595163772_7841783_5017272_n.jpeg

Ces récents résultats, celui qui termine sa première saison en 1e catégorie les explique notamment par son « stage à la montagne au début du mois dernier, qui m'a permis de beaucoup récupérer. J'ai grimpé le Galibier par exemple. »
Il se sent également libéré depuis qu'il se sait maintenu en 1e catégorie, ce qui était l'objectif en début de saison.
Geoffrey Corniau ne le dira pas ouvertement, mais il a donc bel et bien franchi un cap en 2011, et pas seulement ces derniers temps. A mi-saison, il termine en effet 30e au général du Tour de Moselle, avec une échappée au long cours dès la première étape et une 14e place lors de l'étape du dimanche. « J'étais parmi les meilleurs Français sur certaines courses à étapes », lance-t-il.

 

Un nouveau statut au sein du CC Charlott'

Un niveau qui lui confère un nouveau statut au sein du CC Charlott'. « Avant, on ne me faisait pas trop confiance à l'intérieur du club, se souvient-il. Mais avec ma fin de saison, ils ont changé d'avis, je les ai bluffés. Par exemple, lors de la dernière manche de la Coupe de France DN2, ils avaient fait un pari. Si je faisais une perf, j'avais un cadeau. Je les ai pris au mot et ils ont perdu. »

Saison-2011-2276.JPG


Geoffrey Corniau assure ne pas être rancunier mais affirme tout de même : « J'aime bien montrer que je ne suis pas le petit blaireau du coin… même si je le suis quand même ! »
Mais comme le Blaireau Bernard Hinault, l'Aubois a soif de victoires : « En 2012, l'objectif sera de se maintenir rapidement en 1re catégorie et de gagner une course à ce niveau. Et faire des bonnes places en courses élite. »
Pour ce faire, il pourra compter sur les qualités acquises cette année. « J'ai gagné en puissance et en récupération, à force de faire des courses dures », note-t-il. Et d'ajouter : « En 2e catégorie, on était toujours les mêmes devant. On gagnait un peu chacun à notre tour. Là, en 1e catégorie, les courses sont différentes, il y a plus de stratégie et il faut être à fond du départ à l'arrivée. »
À fond, il le sera bien début décembre, dans les Ardennes, lors des Championnats de Champagne de cyclo-cross.