Grégory Conchon, l'inconnu dans la lumière

Publié le par Club Champagne Charlott'

201112064edd97563b962-0-141781

Article L'Est-Eclair : Il y a deux semaines, la nouvelle recrue du Club Champagne Charlott' était un inconnu dans le cyclisme aubois. En l'espace de deux week-end, il aura su se faire un nom et surtout une place parmi les spécialistes du cyclo-cross dans l'Aube. « Ça fait longtemps que je connais le club par l'intermédiaire de Mathieu Urbain et Jean-Pierre Corthier lorsque je les croisais lors des manches du challenge de l'est. Mon arrivée en Champagne s'est précipitée après des désaccords avec le sélectionneur de Bourgogne, qui m'a plusieurs fois évincé de l'équipe éponyme. De plus, mon coéquipier Romain Barroso m'a donné envie de rejoindre la même structure que lui. J'ai donc choisi de venir malgré que ce soit en dehors des périodes de mutations », note le Nivernais d'origine et Troyen d'adoption.

 

Seul contre tous

 

Étudiant en première année de droit après avoir obtenu son bac avec un an d'avance, le jeune Bourguignon a démontré que le club troyen a eu raison d'accepter de lui faire confiance. D'autant plus que les Aubois, qui se déplaçaient dans l'Yonne ou ailleurs en début de saison, ont pu le voir briller comme à Villemanoche, Auxerre ou encore Commentry.

Ce titre n'était peut-être pas le plus attendu des deux mais il permet de mettre en lumière l'autre cheval de bataille du département, les juniors. D'un côté l'UVCA Troyes, qui n'a pas hésité à recruter dans le but d'avoir une équipe compétitive en cyclo-cross et sur route, et de l'autre le Club Champagne Charlott', qui a vu venir dans ses rangs deux Bourguignons. Grégory Conchon a dû faire avec l'omniprésence des Philibert-Mouchard-Bardin, venus jouer la gagne. « La course s'est vraiment bien déroulée et j'étais à l'aise dans la boue et dans les parties physiques. Ce titre me remplit de motivation pour la fin de saison de cyclo-cross qui passe par Besançon (finale du challenge national la semaine prochaine) et les championnats de France début janvier. Pour le moment, je ne suis pas entré dans les 30 premiers et donc n'ai pas marqué de points mais je compte bien le faire à Besançon, je vais tout faire pour, c'est une certitude. Après le championnat de France ce sera place à la route. »

 

Un brin revanchard

 

Et de continuer : « Je n'ai pas fait de gros résultats cette année sur route, je compte bien changer en 2012. Je vais courir en 2e catégorie mais aussi venir participer aux épreuves auboises de première catégorie même si j'habite loin. Mon objectif sera encore le challenge de l'est (Champagne-Ardenne et Bourgogne appartiennent à la même zone) et je compte bien démontrer que les choix du sélectionneur de Bourgogne n'étaient pas les bons ».

Un brin revanchard, Grégory Conchon espère bien mettre les pendules la semaine prochaine à Besançon, ce qui lui permettrait d'être qualifié directement pour les « France » de Quelneuc (Bretagne).

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :