J.F. Barsot : « On aura l'ambition de nos moyens »

Publié le par Club Champagne Charlott'

201110054e8bcbda7673e-0.jpeg

Un an après le lancement du partenariat avec Charlott' Lingerie, Jean-François Barsot veut passer à l'offensive et annonce des ambitions « à la hausse » pour le club (Article L'Est-Eclair)

 

Après une saison de « reconstruction », Jean-François Barsot, président du club cycliste du CC Charlott', promet des lendemains meilleurs…

 

Jean-François Barsot, après le faste des années 2000, avez-vous désormais le sentiment d'un retour à l'ordinaire ?
« Disons qu'on s'était habitué à vivre des saisons formidables dans les années 2000-2010. On a accompagné de nombreux pros vers le plus haut niveau. Aujourd'hui, on peut être fier quand on voit comment marchent Anthony Roux ou Genia Hutarovich. Mais il faut se rendre à l'évidence, le niveau a baissé, chez nous comme dans les autres clubs de DN2. On est à un niveau intermédiaire, les clubs de DN1 récupèrent des coureurs qu'on pouvait espérer attirer par le passé. »

 

Pourquoi ?
« Parce que les DN1 ont des budgets qui vont de 300 000 à 500 000 €. Ça répond aussi à une volonté de la Fédération de faire de la DN1 un réservoir pour les élites. »

 

Vous n'êtes donc pas déçu des résultats de vos coureurs cette saison ?
« Non. On finit 12e de DN2, c'est conforme aux objectifs de début de saison. On s'est juste trompé sur Romain Villa. Aujourd'hui, le CC Charlott' a vocation à être un club formateur. Cette saison 2011 était celle de la reconstruction. On a embauché un directeur sportif (Florian Morizot), ça a un coût. C'est autant d'argent qu'on n'a pas investi pour l'effectif. Florian, c'est un bon investissement. Il apporte sa connaissance des courses, et le courant passe très bien avec les coureurs. Le problème, c'est que localement, on ne se rend pas compte des résultats de notre club hors département, alors qu'on joue régulièrement dans la cour des grands. »

 

La DN1 paraît bien loin…
« Non, notre but, c'est d'y aller. Mais si on n'a pas les partenaires pour nous accompagner, ce ne sera pas possible. »

 

Justement, qu'en est-il du partenariat avec Charlott' lingerie ?
« Même si je ne peux pas avancer de chiffres, je peux affirmer que les ambitions sportives seront revues à la hausse. On aura les ambitions de nos moyens. Pour l'instant, on est encore en phase de négociation avec notre principal sponsor, mais il va repartir avec nous en 2012. Cependant, il ne faut pas oublier les autres, Intermarché d'Eric Peters, RVF, Barfontac Champagne. Eux aussi tireront le club vers le haut ».