Jérôme Baran 2e de la nocturne "Troyes/Seine"

Publié le par UV Aube

00410.jpg

Notre section UFOLEP évoluait en ce vendredi soir sur le prix "Troyes/Seine" en nocturne. En 1ère catégorie, Jérôme Baran n'a pas réussi à conserver son "titre" de 2009, mais prend tout de même une excellente 2e place, derrière un Willy Viard des grands soirs !

 

Article l'Est-Eclair : Nocturnes de Troyes Ufolep / Le solo virtuose de Willy Viard (UVCAT)

 

La première échappée digne de ce nom est ici emmenée par deux cyclistes du TAC. Une fois avalés, ils ne pourront résister au finish dévastateur de Willy Viard

 

Willy Viard connaît la chanson lorsqu'il faut faire la décision. Faisant partie des favoris légitimes pour la seconde édition de la nocturne de Troyes vendredi, il ne commit aucune fausse note pour succéder à Jérôme Baran (UVA) et priver ce dernier d'un doublé inédit. De manière générale, à la différence de l'année dernière qui avait vu la razzia des protégés de Jean-François Barsot, la soirée était placée sous la coupe de l'UVCAT avec le succès chez les «troisième catégorie» du revenant Jean-Marc Vauthiers, qui régla au sprint et avec autorité, le peloton.
Vendredi soir, l'Ufolep avait donc investi le mail des Charmilles pour avoir, elle aussi, sa course nocturne. Sur un circuit ultra-roulant, propice à une arrivée au sprint, les coureurs ont essayé de proposer un spectacle attractif. Gilles Vaudoir (RCSA), fidèle à sa générosité, alluma les premières mèches en profitant des primes, sans réussite. Les micro-attaques successives (Duflexis, Viard, Enfert) s'achevèrent de la même façon. Jusqu'à la moitié du parcours, l'éventualité d'une arrivée groupée prenait de plus en plus corps. Puis il y eut cette échappée qui réunit tous les cadors, Brodeau (TAC), Charton et Voyard (ECB). Elle ne dépassa pas la trentaine de secondes à cause d'une entente plus ou moins instable.


L'erreur de Baran

 
C'est en fait un groupe de sept qui prit les devants dans le dernier quart de course et alla au bout. Présent dans tous les bons coups, Viard attendit les six bornes restantes pour mettre un point d'honneur à son récital. La tentative de jonction du Baralbin Gravelle s'avéra être un échec.
Le plus déçu du final fut sans conteste le tenant du titre qui regretta son mauvais choix : « Voyard m'a piégé. Je pensais que Gravelle et (Jean-Michel, ASPTT) Brodeau étaient plus forts que ça et qu'ils iraient le chercher. J'ai joué, j'ai perdu ». Le sociétaire de l'UVCAT s'est montré le plus malin. Toutefois, l'an prochain, le refrain pourrait être différent par la participation éventuelle de Belges. Robert Bernard, représentant de la ville de Tournai (jumelée à Troyes) a ainsi assisté à la Nocturne, prête à s'internationaliser.