Jérôme Baran 6e des 2 jours d'Armance

Publié le par UV Aube

À Yannick Adolphs (US HAM) la 13e édition

La traditionnelle course à étapes du Val d'Armance s'est disputée ce week-end sous un soleil de plomb. Adolphs, le coureur de la Somme, était le plus frais (Source l'Est-Eclair)


La 13e édition des deux jours du Val d'Armance a pris fin hier soir du côté de Davrey. Une édition 2010 pleine de réussite avec une participation record et une météo au-delà des espérances. Bref, le succès fut au rendez-vous et nombre de coureurs extérieurs ont déjà pris rendez-vous pour la prochaine édition. Parmi eux, le vainqueur de cette nouvelle édition, un coureur de la Somme, Yannick Adolphs qui empochait la mise à l'issue des quatre étapes du week-end.
Côté compétition, les coureurs ont souffert de la chaleur en particulier à l'occasion de la seconde étape, le samedi après- midi, une étape en ligne d'environ 90 km au cours de laquelle beaucoup de coureurs étaient victimes de crampes « comme beaucoup, j'en ai eu et la course fut difficile » rapportait le Chaourçois Leblond vainqueur de la seconde étape.
Le matin, le prologue était remporté par le Baralbin Nicolas Gravelle. « Ce week-end, je me sentais bien dans les chronos » précisait-il. Gravelle accrochait une seconde victoire dans le contre-la-montre du dimanche après-midi.
Au classement général à l'issue de la première journée, Leblond avait le podium en ligne de mire et abordait la quatrième et dernière étape du week-end en seconde position. « Hier matin, dans l'étape en ligne, je ne voulais pas faire trop d'efforts pour me préserver en vue du contre-la-montre ». Mais finalement, à l'issue du CLM de 13,400 km l'écart avec le vainqueur restait le même en fin d'après -midi.
Sous un soleil de plomb, Nicolas Gravelle avait repris des couleurs à l'occasion de la seconde journée de compétition. « J'ai eu un gros coup de fatigue après le prologue, mais je me sentais bien le dimanche matin et j'ai fait la course ». Mais au final, il n'y avait pas de différence significative et le Baralbin clôturait son week-end en cinquième position au classement général.
Le grand vainqueur de l'édition 2010 était finalement Yannick Adolphs de l'US HAM : le coureur de la Somme, en préparation pour le championnat de France, se montrait plus costaud et régulier que ses concurrents directs et engrangeait une nouvelle victoire à son palmarès.

 

Gravelle le matin, Leblond ensuite

L'édition 2010 de la course à étapes de l'Armance organisée par le RCSA rassemble près de 150 coureurs, une participation record


La 13e édition du Val d'Armance qui a débuté hier matin est d'ores et déjà marquée par la réussite. Outre la météo qui s'affole enfin et atteint des sommets, c'est la participation aux « deux jours de l'Armance » organisés par le RCSA (en étroite collaboration avec le dynamique comité des Fêtes de Davrey) qui a fait un bond en avant. « La 13e édition comptabilise la plus grosse participation depuis la création de cette course à étapes qui séduit de plus en plus » notait Christian Seguin l'un des organisateurs. Au total, près de cent cinquante coureurs avaient répondu à l'appel du club aubois. « Nous avons beaucoup de coureurs extérieur » analysait Seguin. Malheureusement, les clubs aubois sont restés un peu sur leur faim. « Mais la capacité d'accueil était déjà complète au 16 mai dernier. »
Dans ce Val D'Armance 2010 qui a fait le plein, les catégories sont bien représentées et les forces en présence dans chacune d'elle ont permis de programmer quatre courses différentes, le programme général comportant quatre étapes comme à l'accoutumée. « Nous avons des clubs comme l'US Saint-André, club de la proximité de Lille, un club de Seine-et-Marne en préparation pour le championnat de France qui s'est déplacé avec deux équipes, des clubs de l'Oise, de la Somme, et, plus près de nous, de Châtillon » expliquait l'organisateur.
Leblond impressionne
Dans ce contexte, les coureurs aubois ont tiré leur épingle du jeu à l'occasion de la première journée. Sans surprise, le contre-la-montre d'ouverture (8,400 km a été remporté en 1re catégorie par Nicolas Gravelle de l'ECB (10' 42"). L'après midi, lors de la seconde étape en ligne (90 km), le Baralbin n'était pas au mieux, mais c'est un autre Aubois qui se distinguait : sous un soleil de plomb qui déclenchait quelques coups de pompe au sein du peloton, le Chaourçois Leblond remportait aisément l'étape en ligne et prenait une option sérieuse pour le général.
Joël MORIN

Le programme du jour :
Ce matin (départ 8 h 45), 3e étape en ligne. Cet après midi, à partir de 14 heures, départ du CLM (13,400 km).